Béton Lyonnais : lutte contre un scandale environnemental et humain

Béton Lyonnais, un désastre environnemental et humain

Béton Lyonnais est une entreprise Lyonnaise exerçant illégalement son activité sur la zone de protection rapprochée du point de captage d’eau potable de la Métropole de Lyon “La Rubina”, dans la commune de Décines-Charpieu. Depuis 1993, elle pollue les sols en y déversant ses eaux industrielles, intercepte l’eau du captage de la Métropole de Lyon grâce à des forages illégaux dans le seul but de ne pas payer la facture à la fin du mois, et fait vivre un cauchemar aux habitant·es vivant dans les environs.

Vous suivrez en 7 épisodes, chaque jour, l’historique de cet entreprise depuis son implantation sur la zone, afin de bien comprendre comment nous en sommes arrivé·es là, et l’ampleur du désastre qu’elle représente.

Lien utiles :

Les riverain·es, lassé·es des horeurs environnementales causées pas l’entreprise, ont lancé une pétition pour faire accélérer les choses. La signer serait une première étape utile pour faire avancer l’affaire !

Par ailleurs, mener une campagne juridique a un coût ! Certains ont déjà été engagés par les riverain·es, d’autres sont à venir,… Nous avons lancé une cagnotte, pour nous permettre de mener la campagne à son terme, et, si vos moyens vous le permettent, nous vous serions très reconnaisant·es de nous permettre d’aller au bout des choses !

I

📆 22 Mars 1993 📆

🏗 Béton Lyonnais s’installe dans le périmètre de protection rapprochée de la zone de captage d’eau potable de la Rubina qui est également une zone agricole protégée.

🤔 Comment une entreprise exerçant des activités industrielles polluantes a-t-elle obtenu le droit d’exercer à cet endroit ? Une faille administrative permet à Béton Lyonnais d’obtenir un récépissé de déclaration de la préfecture, et depuis ce jour l’entreprise met en péril son environnement proche.

 

II

📅 Années 1998-2010 📅

☣️ L’activité de Béton Lyonnais se développe, le site est dénaturé et devient, entre autres, un lieu de stockage de déchets de métaux et de carcasses de véhicules.

🧑‍⚖️ La préfecture réagit et demande la suspension sans délai des activités : un arrêté est publié et des sanctions administratives sont prises. L’exploitant ne se décourage pas. Jusqu’en 2010, il continue ses activités de stockage illégal. De multiples infractions seront ensuite constatées par l’Inspection des Installations Classées sans qu’aucune sanction sérieuse ne soit prise.

 

III

📅 2010-2011 📅

☢️ Et « le cauchemar continue » : une inspection de la DREAL révèle que les mesures nécessaires n’ont pas été prises. Entreposage de matériaux divers et d’épaves de voitures, stockage d’huiles et de produits non identifiés en fûts d’1m3, traces d’hydrocarbures sur le sol, etc.

❌ Et la cerise sur le gâteau : deux ouvrages de forage et de pompage non déclarés et illégaux, sont découverts, Béton Lyonnais détourne donc l’eau potable du Grand Lyon pour fabriquer son béton ! Deux arrêtés préfectoraux sont pris en 2011 pour que l’entreprise se remette en conformité, comble ses forages illégaux et surveille la qualité de l’eau, du sol et de l’air sur le site. On attend toujours !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

IV

📅 2012-2020 📅

🕵️ À la suite d’un contrôle de la DREAL en 2012, quelques progrès sont à noter du côté du bétonnier (semble jouer les bons élèves : retrait de déchets, déplacement des cubitainers dans un container…) mais rapidement de nouvelles infractions sont constatées.

🛢 L’entreprise continue de déverser des eaux industrielles à même le sol, les fosses d’entretien et les cuves de vidange restent non conformes, de nouveaux dépôts d’ordures (équipements ménagers contenant potentiellement des fluides frigorigènes) apparaissent… Et les forages réalisés illégalement dans la zone de protection rapprochée ? Il ne seront jamais comblés (l’eau gratuite, c’est pratique !).

Malgré les nombreux contrôles de la DREAL et malgré de multiples mises en demeures, Béton lyonnais ne se conforme pas, ou que partiellement, aux injonctions des autorités.

😡 C’en est trop pour les riverains qui portent plainte. La réaction de Béton Lyonnais ne se fait pas attendre…

 

V

📅 2019-2020 📅

💥 L’entreprise Béton lyonnais réagit violemment à la plainte des riverains : insultes, coups de pression et coups de sang. Le bétonnier va jusqu’à prendre son tractopelle pour arracher le compteur électrique des riverains, abattant sur son passage plusieurs arbres anciennement classés.

👨‍⚖️ Et comme si ça ne suffisait pas, en guise de représailles, Béton Lyonnais harcèle juridiquement les riverains pour des motifs absurdes, parmi elles :

🔇 Nuisance sonores générées par le bruit de la climatisation des particuliers (non fonctionnelle). N’oublions pas que c’est une société fabriquant du béton qui porte plainte, générant elle-même un bruit incomparable avec celui d’une climatisation (passage de poids-lourds continuel et utilisation de bulldozer)

📃 Diffamation : les riverains ont réalisé une pétition à l’encontre de l’implantation de Béton Lyonnais dans la zone protégée de la Rubina, et demandant sa délocalisation en zone industrielle. La pétition reprend uniquement les constatations de la DREAL. La personne à l’origine de la pétition passera malgré tout en procès le 28 septembre 2020.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

VI

📅 2012-2020 📅

🕵️ À la suite d’un contrôle de la DREAL en 2012, quelques progrès sont à noter du côté du bétonnier (semble jouer les bons élèves : retrait de déchets, déplacement des cubitainers dans un container…) mais rapidement de nouvelles infractions sont constatées.

🛢 L’entreprise continue de déverser des eaux industrielles à même le sol, les fosses d’entretien et les cuves de vidange restent non conformes, de nouveaux dépôts d’ordures (équipements ménagers contenant potentiellement des fluides frigorigènes) apparaissent… Et les forages réalisés illégalement dans la zone de protection rapprochée ? Il ne seront jamais comblés (l’eau gratuite, c’est pratique !).

Malgré les nombreux contrôles de la DREAL et malgré de multiples mises en demeures, Béton lyonnais ne se conforme pas, ou que partiellement, aux injonctions des autorités.

😡 C’en est trop pour les riverains qui portent plainte. La réaction de Béton Lyonnais ne se fait pas attendre…

 

VII

📆 5 Septembre 2020 📆

 

👀 Nos militant.e.s sont allés à la rencontre des riverain.e.s de la zone de captage d’eau de la Rubina.

😱 Ils.Elles ont été renversé.e.s par la réalité, plus effroyable encore que l’aperçu offert par les photos observées jusqu’ici. Rien n’a changé depuis 1993, si pardon, c’est pire !

🛑Un mur honteux fait de plaques de béton a été érigé entre les particuliers et l’entreprise, en guise de frontière. Il semblerait que ce mur cache quelque-chose… A travers les failles du mur et les zones de vis-à-vis entre la propriété des particuliers et l’entreprise, nous découvrons des stockages de déchets du BTP:

🛢️☣️ des silos usagés qui rouillent sur le sol, des liquides non identifiés en contenants d’1m3 sans rétention, une large tâche sur le sol qui ressemble à un déversement d’huile. Des tiges de ferraille sortent de terre dans ce qui aurait dû être le jardin 🌱 des riverains ; leur potager est condamné car les poussières de béton se sont incrustées dans les végétaux.

😡 Et ce n’est que la face émergée de l’iceberg. Qu’en est-il de notre eau 💦 et des cultures de la zone agricole🌾 ? De la faune et de la flore ? Et de l’air qu’on respire aux marais ? Ce dossier devrait être l’affaire de tou.te.s, et non le combat de quelques particuliers qui risquent de ne pas tenir la distance face aux frais de justice ⚖️ et au pouvoir de l’entreprise qui se sent intouchable depuis 1993.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les riverain·es ont besoin de vous !

Les multiples attaques en justice et le combat juridique contre Béton Lyonnais coûtent cher ! Si vous en avez les moyens, n’hésitez pas à faire un don pour la campagne, nous en avons grandement besoin.

 

Vous pouvez aussi nous soutenir en signant la pétition contre l’entreprise !

 

Faire un donSigner la pétition