25 Septembre : Journée Mondiale d’action pour le Climat et la Justice Sociale

Ce Vendredi 25 Septembre, la jeunesse du monde entier se soulève pour, une fois de plus, combattre la crise climatique et sociale que connaissent nos sociétés. En France et à Lyon, notamment en raison de la situation sanitaire actuelle, il n’était pas possible et irresponsable d’organiser une mobilisation de masse. Cependant, nous ne pouvions rester inactif·ves.

Youth for Climate Lyon organise donc plusieurs actions sur la journée pour porter nos revendications sociales et climatiques et tenter, une fois de plus, de faire pencher la balance du bon côté.

Action antipublicité

Ce matin, avant même le levé du soleil, des militant·es de Youth for Climate Lyon sont allé remplacer le contenu des panneaux publicitaires JCDecaux qui envahissent nos rues depuis maintenant des années, occupant nos esprits sans que, jamais, les citoyen·nes aient été concerté·es sur leur mise en place.

447€

C’est la somme que vous avez payé en 2017 pour recevoir les messages publicitaires sexistes, conformistes, racistes,… provenant dans 80 % des cas des mêmes 0,0002 % de multinationales ultra-riches, sans aucun respect ni de votre liberté de réception, ni du traitement de vos données personnelles.

En effet, personne ne peut échapper aux panneaux publicitaires présents sur la voie publique. Pourtant, leur utilité reste encore à prouver : l’affichage publicitaire en ville génére à peine entre 0,1 % et 0,5 % d’un budget municipal chaque année. Et pourtant, ils n’ont fait que se multiplier et devenir de plus en plus agressifs. Alors qu’il y a 20 ans encore, les panneaux publicitaires se limitaient à l’affichage d’affiches en papier unique, ils se sont transformés en énorme panneaux défilants et lumineux. Déjà dans le métro et dans certaines villes de la Métropole de Lyon, des panneaux numériques exposant des messages publicitaires vidéos ont déjà fait leur apparition, et risquent encore d’être autorisés dans le reste de la Métropole. Ces panneaux numériques, en plus d’être des gouffres énergétiques (7 000KWH/an, soit la consommation d’un couple avec enfant) sont néfastes pour la santé et pour la biodiversité. Et nous ne pouvons ignorer l’effet de la publicité sur la surconsommation qu’elle entraîne, en créant des besoin et des envies qui n’auraient jamais existé autrement.

Alors, face aux 1 200 à 2 200 messages publicitaires que nous recevons par jour, nous nous devons de résister !

Sources

CleanWalk

Dès 14H, les activistes de Youth for Climate Lyon ont décidé de participer concrètement à l’amélioration de notre ville en menant une action accessible à tous·tes : une CleanWalk.

Pendant près de 2H, les activistes ont nettoyé de fond en comble les berges du Rhône afin de lutter contre la destruction de la biodiversité, dont les déchets sauvages sont responsables pour une grande partie. Il est à priori inutile de rappeler qu’un mégot jeté par tere pollue 500 litres d’eau, ou que les sacs plastiques jetés dans l’eau sont responsables de la mort de milliers d’animaux marins qui s’étouffent à l’intérieur, ou en ingère de grandes quantités.

Malgré une petite averse au début, l’action s’est bien passée et les activistes présent·es ont partagé leur bonne humeur avec les passant·es curieux·ses !

Action en soutien à la communauté Ouïghour

Enfin, pour finir la journée, nos militant·es se sont tourné·es vers un aspect plus social, qui ne peut être dissocié de l’écologie. Iels sont allé·es au centre commercial de la Part-Dieu afin de rajouter des étiquettes sur les vêtements de certaines marques. Dessus, l’on pouvait lire le message suivant :

Ce produit a été conçu par des esclaves Ouïghour·es.

Acheter, c’est être complice du génocide.

En effet, plus de 80 marques [1] (que vous pouvez retrouver dans la dernière slide du très bon post instagram de Youth for Climate Paris) emploient des ouïghours, asservis par le gouvernement chinois et obligé·es de travailler des heures par jour dans des conditions inhumaines.

Pour rappel, les Ouïghours sont une minorité musulmane vivant dans la région de Xinjiang, dans le Nord-Ouest de la Chine. Depuis le début du siècles, iels font l’objet d’une persécution à grande échelle sous couvert de “lutte contre le terrorisme et l’extrémisme”. En effet, suite aux “campagnes démographiques” du gouvernement chinois qui consistaient à dissoudre la population Ouïghour au milieu des autres (dans cette région, iels sont passé de 80% en 1949 à 40% aujourd’hui [2]), des tensions sont apparues entre les peuples et, selon la Chine, des attentats ont été commis.

Ces attentats ont donné l’occasion rêvée pour le gouvernement chinois de “régler le problème Ouïghour”, notamment par la mise en place de mesures bafouant complètement les droits humains. Iels sont constamment surveillé·es, y compris à l’intérieur de leurs foyers [3], iels n’ont pas la possibilité de pratiquer leur religion, iels n’ont plus le droit de se déplacer [4],…

À tel point que sur l’ensemble des arrestations faites en Chine en 2017, 21% proviennent à elles seules de la région de Xinjiang alors que seulement 1,8% de la population chinoise y réside [5]. Lorsqu’iels sont soupçonné·es d’être pratiquant·es ou ne respecte pas les règles, les Ouïghours sont envoyé·es dans des “camps de rééducation”, où on les oblige à apprendre le mandarin et à renier leur culture, où on les viole, où on les drogue,… En 2018, le budget alloué à la sécurité dans la région a augmenté de 90% [2], et on estime que 1,5 à 3 Millions de Ouïghours y ont été déportés [4] (sur une population totale de 11 Millions).

Par ailleurs, le gouvernement chinois montre très clairement une volonté d’exterminer ce peuple en stérilisant les femmes de force. [TW] “On m’a fait m’allonger et écarter les jambes, et on m’a introduit un stérilet” témoigne Qelbinur Sidik Beg [6], une ancienne enseignante Ouïghoure réfugiée en Europe. Dans le Xinjiang en 2019, 13 Millions d’euros ont été investis dans la prévention des grossesses et 80% des stérilets chinois y sont posés [7].

Nous ne pouvons rester inactif·ves face à ce qui, selon la défnition de l’ONU, s’apparente à un génocide ! Des marques, particulièrement dans l’industrie textile, exploitent encore des Ouïghoures et soutiennent ainsi le gouvernement chinois, et le gouvernement français reste coupablement silencieux !

Notes :

[ANTIPUB]

– Plaidoyer de l’association RAP (Résistance à l’Agression Publicitaire) : https://antipub.org/asso/manifeste-contre-le-systeme-publicitaire/

– Plaidoyer du collectif Plein La vue : https://pleinlavue.org/index.php/argumentaire/

– Étude “Big Corpo”, par les Amis de la Terre France, Résistance à l’Agression Publicitaire et Communication Sans Frontières : https://www.amisdelaterre.org/communique-presse/rapport-bigcorpo/

[OUÏGHOURS]

[1] Rapport “Uyghurs for Sale” par l’Australian Strategic Policy Institute : https://www.aspi.org.au/report/uyghurs-sale

[2] Le Monde : “Pékin persiste à pratiquer la désinformation sur la question Ouïghoure” par Vanessa Frangville : https://www.lemonde.fr/idees/article/2020/09/17/pekin-persiste-a-pratiquer-la-desinformation-sur-la-question-ouigoure_6052511_3232.html

[3] Le Monde : “Ces faux « cousins » chinois qui s’imposent dans les familles ouïghoures” : https://www.lemonde.fr/international/article/2020/09/17/ces-faux-cousins-chinois-qui-s-imposent-dans-les-familles-ouigoures_6052513_3210.html

[4] FranceInfo : “L’article à lire sur la répression des Ouïghoures en Chine” : https://www.francetvinfo.fr/monde/chine/l-article-a-lire-sur-la-repression-des-ouighours-en-chine_4030991.html

[5] Chinese Human Rights Defenders : “Criminal Arrests in Xinjiang Account for 21% of China’s Total in 2017” : https://www.nchrd.org/2018/07/criminal-arrests-in-xinjiang-account-for-21-of-chinas-total-in-2017/

[6] Libération : “Ouïghours : «On m’a fait m’allonger et écarter les jambes, et on m’a introduit un stérilet»” : https://www.liberation.fr/planete/2020/07/20/on-m-a-fait-m-allonger-et-ecarter-les-jambes-et-on-m-a-introduit-un-sterilet_1794798

[7] Adrian Zenz à la Fondation Jamestown : “Sterilizations, IUDs, and Mandatory Birth Control: The CCP’s Campaign to Suppress Uyghur Birthrates in Xinjiang” : https://jamestown.org/press-releases/sterilizations-iuds-and-mandatory-birth-control-the-ccps-campaign-to-suppress-uyghur-birthrates-in-xinjiang/